play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    Active Radio Encore + de Hits

Infos

Un nouveau chef étoilé en Haute-Marne

today20/06/2023 181

Arrière-plan
share close

Alors que Jean-Baptiste Natali était jusqu’ici le seul chef étoilé au Guide Michelin en Haute-Marne avec son restaurant “La Montagne” à Colombey-les-Deux-Eglises, la ville de Langres et la Villa Vauban va accueillir dès l’automne prochain un chef triplement étoilé, Laurent Petit, originaire du secteur, qui va reprendre l’établissement.

Entretien avec Laurent Petit, chef 3 étoiles au Guide Michelin, par Hugo Thomas :

  • cover play_arrow

    Un nouveau chef étoilé en Haute-Marne chaumont

 

Entretien avec Anne Cardinal, maire de Langres, par Hugo Thomas :

  • cover play_arrow

    Un nouveau chef étoilé en Haute-Marne chaumont

 

Originaire de Bussières-lès-Belmont, inclus aujourd’hui dans la nouvelle commune de Champsevraine, Laurent Petit était parti s’aventurer pendant plus de 30 ans en Haute-Savoie, où il a obtenu ses 3 étoiles au Guide Michelin avec son restaurant “Le Clos des sens”. À quelques jours de ses 60 ans maintenant, son souhait est de venir réinvestir là où tout a commencé pour lui, en Haute-Marne.

Repris en 2017 par Francis et Annabelle Logerot, la Villa Vauban était mise en vente par ces derniers depuis plusieurs années. Aujourd’hui, ils se montrent très heureux que leur restaurant soit réinvesti par le chef Petit, natif du coin, lui que l’on a pu voir à plusieurs reprises dans l’émission Top Chef à la télévision.

Au fur et à mesure que le temps passe, le projet de Laurent Petit s’agrandit, et les idées fusent ! Ce dont on peut être sûr, c’est qu’il souhaite faire un double restaurant, avec un menu équivalent à ce qui peut être proposé aujourd’hui, aux alentours de 40€, ainsi qu’un menu gastronomique à 140€. Il souhaite d’ailleurs se créer un réseau de producteurs locaux (de notre département et de ceux frontaliers), qu’il rencontrera chacun un par un, et fera une sélection à la fin. Il ne souhaite plus choisir lui-même ses produits pour ses menus, il se pliera au savoir-faire de ces producteurs. Selon lui, “une des clés sera la souplesse de la [future] clientèle” (1 menu pour toutes les tablées).

Le chef souhaite vraiment que cet endroit “transpire la poésie“. C’est d’ailleurs cette recette qui, selon lui, lui a permis de recevoir ses 3 étoiles, en faisant en Haute-Savoie du “anti-Annecy” : de la simplicité plutôt que du “bling-bling“, contrairement à l’image première que l’on peut se faire de cette ville. Pour la Villa Vauban, il souhaite également y intégrer 8 suites, ainsi qu’un coin dédié au bien-être (spa, piscine,…) Un potager sera également visible et accessible aux clients, afin de voir les légumes pousser avant de les retrouver dans l’assiette. Ces deux derniers projets cités devraient être accompagnés et embellis par le lycée horticole de Fayl-Billot.

La construction d’une équipe est également important pour lui. Il souhaite au moins 20 personnes salariées autour de lui, en s’appuyant sur les écoles hôtelières et les apprentis, comme le lycée hôtelier de Langres notamment. Il précise d’ailleurs que dans son restaurant haut-savoyard d’Annecy, la moyenne d’âge de l’effectif était d’environ 25 ans : “la transmission [l’]obsède“.

 

Anne Cardinal, maire de Langres, se montre tout aussi ravie, la Ville ayant accompagné le projet depuis le début. Selon ses dires, la venue du chef devrait non seulement ramener encore plus de personnes du secteur et des départements des alentours à la Villa Vauban, mais devrait aussi contribuer toujours plus au tourisme de la ville fortifiée, et les commerces langrois devraient aussi en bénéficier.

 

Pour en savoir plus, nous vous invitons à écouter les 2 podcasts ci-dessus.

 

De gauche à droite : Laurent Petit, Annabelle Logerot, Francis Logerot, Martine Petit, Anne Cardinal

 

Hugo THOMAS

Écrit par: chaumont

Rate it

Article précédent

Actualité

L’UIMM présent à Joinville

En partenariat avec la Mission local, le pole formation UIMM sera présent à Joinville le mercredi 21 juin à partir de 14h afin de faire découvrir les formations proposées. Le CFAI de Champagne-Ardenne et l’AFPI Champagne-Ardenne, réunis sous la marque Pôle Formation UIMM Champagne-Ardenne, ont pour vocation  d'accompagner le développement des ressources humaines comme levier de compétitivité des entreprises industrielles, de répondre à leurs besoins en proposant une offre de […]

today20/06/2023 242

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse


0%