play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    Active Radio Encore + de Hits

Actualité

On vous parle santé avec la région Grand EST – 3

today06/12/2023 13

Arrière-plan
share close

Face au fléau que représentent les déserts médicaux dans nos campagnes, la Région Grand Est soutient et aide les structures médicales à se développer sur notre territoire. C’est le cas de la MSP Saintignon espace santé, Maison de Santé Pluriprofessionnelle située à Longwy, et de la Maison des Internes, logements destinés aux étudiants en médecine effectuant un stage sur le bassin de Longwy.

Docteur Patrick Vauthier vous êtes coordinateur de ces deux structures, bonjour,

Bonjour

Tout d’abord quel est l’objectif de la Maison de Santé Pluriprofessionnelle de Longwy ?

C’est vouloir travailler ensemble sur un projet, et le projet c’est essayer de prendre au mieux la population qu’on essaye de prendre en charge, la maison de santé est un exercice pluridisciplinaire: se rencontrer facilement et prendre l’habitude de travailler ensemble permet d’anticiper des difficultés de l’un et l’autre, et donc là d’avoir un exercice pour chacun beaucoup plus simple, beaucoup plus facile dans l’intérêt du patient et finalement dans l’intérêt du professionnel parce que en simplifiant la charge de tout le monde eh bien, tout le monde est plus pertinent dans sa prise en charge, tant dans la pertinence horaire que dans la pertinence intellectuelle.

Et puis ça m’a paru être essentiel pour pérenniser une activité parce que on sentait bien que les jeunes médecins étaient attirés par ses structures et rester tout seul dans son cabinet n’amenait pas forcément à une succession, et donc finalement des patients qui sont en errance après.

Parlons des jeunes médecins justement, vous êtes médecin généraliste et maître de stage. Combien d’internes ont été accueillis ici à la MSP de Longwy ?

Depuis 10 ans accueillons deux à trois internes par semestre. Il y a beaucoup de jeunes médecins qui sont installés dans la région qui sont passés comme internes ici.

Parmi ces étudiants, justement, certains ont logé à la Maison des Internes ?

La Maison des Internes on a eu de la chance de pouvoir la créer aussi par l’aide de la région. Ça donne la possibilité aux internes qui ont des logements sur Nancy qui sont installés là-bas, pendant leur stage de six mois de ne pas être obligés de chercher un nouvel appartement et amener les frais qui vont avec. Puisque grâce à l’aide de la Région et l’aide de la communauté d’agglomération eh bien le reste à charge pour l’Internet est à zéro euro, et il bénéficie d’une structure qui pour moi est assez intéressante avec un appartement qui laisse la place pour se reposer après une dure journée.

Faire son stage à la Maison de Santé plus Professionnelle et loger à la maison des internes de Longwy, c’est le choix qui a fait Caroline Schuster, étudiante en dernière année de médecine générale à Nancy; Bonjour Caroline

Bonjour.

Vous avez été hébergée à la maison des internes (à Longwy haut oui) pendant combien de temps ?

Quatre mois et demi / cinq mois à peu près. C’était vraiment une belle opportunité parce que c’est à cinq minutes du cabinet et c’était un logement au calme. Enfin vraiment c’était parfait. Je rentrais le soir j’avais que cinq minutes c’était un logement meublé : la salle de bain tout équipée pareil pour la cuisine, donc c’est vraiment une belle opportunité et pour les internes en médecine, on a zéro loyer et on peut loger gratuitement.

Qu’est-ce qui vous a motivé à faire votre stage ici à la MSP?

Je voulais vraiment voir l’exercice dans un milieu on va dire où il manque beaucoup beaucoup de médecins. Je voulais voir si ça avait vraiment un impact sur les populations sur la manière de prendre en charge les patients. Les internes précédents m’ont dit que c’était un bon stage donc j’y suis allée et effectivement c’était un bon stage parce que j’y suis restée six mois et j’ai renouvelé l’expérience pour les six prochains mois donc je suis plutôt satisfaite.

En tant qu’interne, quels sont les avantages qu’apportent la Maison de Santé Pluriprofessionnelle de Longwy ?

Déjà c’est de pas être seule même si au début j’étais avec les médecins maintenant je suis toute seule et il y a forcément un autre confrère qui est avec moi toute la journée, donc si j’ai réellement un problème je peux aller le voir. Le fait d’être avec eux et de pouvoir échanger en fait sur une prise en charge, c’est vraiment ça qui m’a convaincu et qui me fera faire un exercice en Maison de Santé Pluriprofessionnelle plus tard.

Vous vous orientez vers ce choix ?

Oui parce que le travail seul ça fait peur et je pense que ça fait peur à beaucoup d’internes. Quand je parle avec des autres internes de ma promotion, c’est vraiment ça le souci : on a pas envie de se retrouver tout seul. C’est pour ça que le développement des maisons de santé, on envoie de plus en plus, elles sont là pour ça en fait, pour qu’on ne se retrouve pas seul et qu’on ait une prise en charge globale et complète des patients. Grâce aux maisons de santé on a accès à des spécialistes ou des paramédicaux, que ce soit les kinés, les infirmières qui vont nous soutenir et ça nous facilite grandement les choses.

Plus la maison des internes qui facilite le logement… Normalement tout est bon pour un exercice médical réussi !

Un projet d’agrandissement de la  Maison de Santé Pluriprofessionnelle de Longwy est également soutenu par la région Grand Est : il prévoit l’arrivée de trois cabinets de prescripteurs, à savoir deux médecins généralistes et une infirmière. L’objectif est simple : compléter l’offre de soins du territoire, et ainsi lutter contre la désertification médicale.

Une production, des radios associatives avec le soutien de la région Grand Est.

  • cover play_arrow

    On vous parle santé avec la région Grand EST – 3 admin52

 

Écrit par: admin52

Rate it

Article précédent

Actualité

R1 : Marnaval, une bonne forme en toute modestie

Malgré ses bons résultats récents et sa très bonne 6e place au classement de la Poule A de Régional 1, le SMC Marnaval et son coach, Antoine Briard, préfère rester humble et ne pas s'emballer, en rappelant que l'objectif reste le maintien, et qu'être classé au-delà de la 10e place n'est "que du bonus". Analyse en podcast de la victoire 3-1 contre l'AS Prix-lès-Mézières "2". Analyse du match avec Antoine […]

today05/12/2023 298

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse


0%