in

22 juin : 22ème Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs

Dr Laurent DURIN Agence de la biomédecine

Chaque année le 22 juin, l’Agence de la biomédecine s’associe à la mobilisation de la société civile, des associations, des professionnels et des autorités de santé, pour que chaque patient ait toutes les chances de bénéficier de la greffe dont il a besoin. Cette nouvelle édition de la Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe s’inscrit dans le cadre du nouveau plan ministériel, publié en mars dernier pour donner une impulsion forte et durable à cette activité.

Dans le Grand Est en 2021, cette mobilisation a permis :

21 greffes de cœur, 1 greffe cœur-poumon, 84 greffes de foie, 39 greffes de poumon et 263 greffes de rein

Nous sommes tous donneurs présumés d’organes et de tissus, sauf si nous avons exprimé de notre vivant notre refus de donner (soit en informant ses proches, soit en s’inscrivant sur le registre national des refus). Si les récentes campagnes de communication ont permis de faire progresser significativement la connaissance de la loi (5 ans après son adoption, 31 % des Français déclarent être bien informés sur ce don), le travail de mobilisation et de pédagogie reste une priorité pour l’Agence de la biomédecine.

C’est pourquoi la campagne Dons d’organes, un lien qui nous unit tous, dont les score d’adhésion et d’incitation sont très favorables (89% des personnes exposées pensent qu’elle est « un bon moyen d’aborder le sujet du don d’organes », 27% qu’elle est « susceptible de faire évoluer les comportements de son entourage » et 17% se sentent « plus concerné par le don d’organes après avoir vu la campagne »), va être rediffusée dans les médias à partir du 22 juin et tout au long de l’été 2022.

www.dondorganes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

La Fête du Gai savoir, c’est samedi !

À la rencontre de 2 étudiants du Campus connecté de Chaumont