La justice déboute les associations antinucléaires

La Cour d’appel de Versailles a débouté hier  les associations qui accusaient l’Andra d’avoir volontairement sous-estimé le potentiel géothermique de la couche géologique destinée à implanter le projet Cigéo. L’Andra dans un communiqué se félicite de cette décision et souligne que les données et leur interprétation, transmises en toute transparence, n’ont jamais été contestées par les contre-expertises qui ont eu lieu. Les associations anti nucléaires quant à elles envisagent de saisir la cour de cassation